Agent commercial : quel statut choisir ?





L’agent commercial en immobilier est un mandataire qui est chargé, de façon récurrente et indépendante, de négocier voire de conclure les contrats immobiliers de vente, d’achat ou encore de location au nom et pour le compte d’une agence immobilière.

Qui est l’agent commercial ?


L’agent commercial en immobilier exerce son activité de façon totalement indépendante.
Il reste toutefois un véritable chef d’entreprise qui ne doit pas être sous la subordination de ses mandants et c’est la principale différence avec un vendeur salarié, notamment le VRP.

Il faut retenir que l’agent commercial en immobilier n’est pas un commerçant mais un travailleur indépendant.
Les avantages d’être un agent commercial indépendant sont nombreux mais on peut citer entre autre :
La liberté d’organisation de son travail et des on entreprise : il bénéficie d’une large initiative pour développer certains aspects de son métier comme la commercialisation de produits ou le recrutement de personnel.
Une liberté de choix dans la structure juridique de son entreprise : il peut travailler en tant qu’entreprise individuelle mais aussi s’orienter vers une SARL ou une EURL.
Une liberté de choix dans ses activités : il peut ainsi travailler pour un seul mandant ou plusieurs et exercer une autre profession à côté.

Pour quel statut opter ?


L’agent commercial a un statut singulier car, à titre de profession indépendante, il n’est pas lié par un contrat de louage de services.
Il peut être une personne physique comme une personne morale.

En tant que personne physique, le dossier d’immatriculation doit comporter les 2 formulaires AC0 signés et complétés ainsi que les 2 formulaires TNS ainsi qu’un exemplaire de l’écrit signé avec le mandant.
En tant que personne morale, l’entreprise de l’agent commercial doit être immatriculée et l’agent doit fournir un extrait d’immatriculation au RCS + 2 formulaires AC0 et l’exemplaire de l’écrit signé avec le mandant.

Le statut d’entrepreneur permet d’évoluer dans un cadre juridique simplifié, idéal pour ceux qui commencent dans ce nouvel univers.
Attention toutefois au plafonnement du chiffre d’affaires ainsi qu’aux modalités d’imputations des charges sociales et le mode de rémunération.
L’agent commercial en immobilier est en effet rémunéré à la commission.

Enfin, le dernier statut est bien entendu celui de salarié : ce statut permet d’entrer directement en contact avec un agent immobilier.
L’agent commercial perçoit alors un salaire fixe et une éventuelle commission sur les transactions.
A noter que le salaire versé est défalqué sur les éventuelles commissions perçues.